Biographie

1930 Naissance le 16 décembre à Saint-Étienne, son père ingénieur est peintre à ses heures, sa mère institutrice. 1938 Jean-Paul manifeste déjà son intérêt pour la peinture. 1944 Son père Auguste résistant est arrêté le 27 juin puis déporté. Il est exécuté le 9 avril 1945 Jean-Paul est élevé dans le souvenir de ce père disparu. 1947 Inscription aux Beaux-Arts de Lyon et première exposition personnelle à la galerie Grange, décors pour la Comédie de Saint-Étienne de Jean Dasté où il assure un temps la régie. 1952 Il monte à Paris. 1954 Mariage avec Marie-Colette Magnier puis naissance du premier de leurs sept enfants. 1956 Travaille pour Le Corbusier et Wogenscky. 1957 Il réquisitionne les pièces de réception de l’appartement familial pour y installer un atelier de peinture et de sculpture. 1958 Embauché chez Technes il y travaille avec Roger Tallon, expose à la galerie Bellechasse, est invité à la première Biennale de Paris, rencontre Soulages, Arnal, Klein. Il ouvre son atelier à ce dernier qui y installe pigments et éponges. 1961 Ingénierie d’art, il réalise pour César une sculpture de 15 mètres de long en ailettes de réacteur. 1962 Exposition au 18ème Salon de mai, réalise sculptures et décors muraux pour Aquitaine-Organico, Solétanche, Corona. 1963 Exposition à la galerie Mazarine 1964 Maquette de la faculté de Jussieu pour Édouard Albert avec qui il lie des relations d’amitié. 1964 Année marquée par l’exposition d’un immense tryptique jaune 1965 Expose au salon SIGMA et à la Galerie Entremonde. 1967 En collaboration avec Kim Moltzer il dessine fauteuil, table et lampe sur le thème du penta. 1968 Invité chez Daum, il y crée une sculpture puzzle. 1969 Jean-Paul crée son atelier de design, travaille sur une maquette de voiture, des ailes delta et sur ses créations personnelles. Il rejoint l’Atelier A, Achat de cinq toiles par la SNPA. 197O Il réalise une sculpture en fonte d’aluminium pour l’évêché de Nanterre, une autre pour les bureaux de Gide Loyrette et Nouel avocats. 1971 Jean-Paul se partage désormais entre peinture et ingénierie et conseille artistes et industriels : Boussois, Demarchi, ICI, Pechiney. 1978 Première exposition chez ses amis Pierre et Alice Perrigault. 1980 Entre au Fonds National d’art contemporain. 1982 Pour répondre à une commande de ELF il se lance un défi : peindre 135 œuvres originales à la place des 25 épreuves de 7 sérigraphies initialement prévues. Création de l’ENSCI, recruté sur la recommandation de Jean Prouvé Jean-Paul navigue désormais entre les Ateliers et le sien. 1988 Seconde exposition chez ses amis Pierre et Alice Perrigault. 1997 À sa retraite Jean-Paul s’installe dans le Perche. Avec sa femme Marie-Colette ils achètent et restaurent un ancien silo à grain 2001 Rétrospective au château Saint-Jean à Nogent-Le-Rotrou. 2012 Décès de Jean-Paul Barray qui aura continué à peindre et créer jusqu’à la fin.